Miami Office
150 SE 2nd Avenue, Suite 704
Miami, FL 33131
United States

Tesla : entre Déception et Perception Positive

  • Posted by: Fabien Tabouret

Vous pouvez retrouver cet article sur le site de Boursorama

Tesla vit un retour en grâce, alors que cette société était donnée pour moribonde il y a quelques mois.

Des annonces d’ouvertures d’usine en Allemagne, le cœur du monde automobile, et en Chine, le plus gros marché planétaire de la voiture, ont dissipé l’épais nuage de fumée qui enveloppait son patron, Elon Musk. Désormais, la valorisation boursière tutoie les 100 milliards de USD, soit plus que ses rivaux GM et Ford réunis. La perception actuelle est donc très positive quant au devenir industriel de Tesla, ce qui constitue un changement radical par rapport à l’été 2019.

L’engouement pour ce titre pose une question principale sur sa capacité à fournir les retours sur investissement que beaucoup attendent de cette entreprise. C’était d’ailleurs le reproche qui lui était adressé l’an passé. Plus précisément, son potentiel de production industrielle, son approvisionnement en matières premières (telles que celles provenant de terres rares pour ses batteries), la vampirisation de sa technologie par d’autres acteurs, son accès et la captation de parts de marché face à une concurrence en rattrapage, sont des thèmes auxquels Tesla a eu, a et aura à faire face.

Pour autant, la perception actuelle passe outre toutes ces inquiétudes. Tesla, n’est pas le véhicule de Papa ou de Papy ; c’est l’avenir de la voiture. Ses produits sont modernes, agréables, dotés d’une autonomie de plus en plus importante et sans pollution, donc bons pour la planète (bien que le recyclage écologique de ses batteries ne soit pas clairement démontré). Quand bien même Tesla continuerait à subir des pertes à l’instar de sociétés comme Uber, ce ne serait qu’un désagrément passager pour les investisseurs d’aujourd’hui, car Tesla roule vers le nirvana industriel.

L’ange déchu du monde des GAFA renaît donc de ses cendres. Le ‘Disliké’ de juillet 2019, est redevenu ‘Liké’ aujourd’hui. Ce balancement entre déception et perception positive en peu de temps en dit long sur l’état d’esprit schizophrénique des investisseurs qui suivent ce titre boursier.

La réalité économique arbitrera cette discordance de vues en consacrant celle qui avait raison.

Colonne par Steven Groslin, Executive Board Member et Portfolio Manager chez ASG Capital.

Author: Fabien Tabouret
This website uses cookies and asks your personal data to enhance your browsing experience.