Miami Office
150 SE 2nd Avenue, Suite 704
Miami, FL 33131
United States

Président Trump 1, Président Powell 0

  • Posté par : Fabien

Retrouvez cet article sur le site de Boursorama.

Lorsque M. Powell prend les rênes de la présidence de la Réserve fédérale (Fed) début 2018, de nombreux analystes ont dû s’habituer à un nouveau style de communication.

Moins académique que ses prédécesseurs, le nouveau président se fait remarquer par un franc parler, affichant la stratégie de la Banque centrale américaine axée principalement sur deux volets : la réduction du bilan de l’institution et la normalisation des taux d’intérêt à un niveau aux alentours de 3%. Face aux attaques verbales provenant de la Maison Blanche, M. Powell fait preuve de sang-froid. En soulignant clairement son indépendance sur sa politique monétaire, il tient tête au Président Trump qui l’avait nommé quelques mois plus tôt. Bref, un nouveau banquier central droit dans ses bottes pour la planète finance…

Seulement voilà, cette situation ne pouvait pas durer. Avec les désordres financiers de fin 2018, cette politique monétaire ne semblait plus tout à fait être le chemin à suivre. Déstabilisé par ces évènements boursiers, M. Powell se voit contraint d’adapter son langage afin de rassurer tout le monde, mettant en sommeil toute augmentation future des taux d’intérêt américains.

Cela ne suffit pas. En mars, nouveau coup de théâtre, avec son annonce de l’arrêt de la réduction du bilan de la Fed, prévu pour septembre. Les marchés financiers s’en contentent pour l’instant.

Cependant, la réalité du dynamisme de l’économie américaine reste fragile. Pour la Maison Blanche, le Président n’a pas dit son dernier mot à cet égard, estimant depuis des mois déjà que les taux d’intérêt américains sont beaucoup trop hauts. C’est alors que Mr Trump sort son arme fétiche mais redoutable : le Tweet. Ses menaces d’imposer des barrières tarifaires avec la Chine et le Mexique sèment la zizanie auprès des intervenants financiers. Cette fois la Fed. communique un discours de nouveau rassurant, affichant sa détermination à apporter tout le soutien nécessaire à la planète finance.

En résumé, ceci est une volteface à 180 degrés de la politique dont M. Powell faisait la promotion en 2018. 1-0 pour Président Trump.

Column by Steven Groslin, Executive Board Member and Portfolio Manager at ASG Capital

Auteur : Fabien