Miami Office
150 SE 2nd Avenue, Suite 704
Miami, FL 33131
United States

Merry Christmas Mr. Johnson

  • Posted by: Fabien Tabouret

Vous pouvez retrouver cet article sur le site de Boursorama

Alors  que  les  technocrates  de  Bruxelles s’interrogent sur le cadeau de fin d’année  à  envoyer  au  10  Downing  Street,  un peigne  ou  une  brosse  à  cheveux,  M.  Johnson s’apprête à leur servir à  son  tour  un Brexit ‘well done’ (bien cuit) pour Noël!

Lassé d’un trop plein médiatique et d’une classe politique londonienne freinant des quatre  fers  pour  ne  pas  sortir  de  l’Union Européenne, le peuple britannique a réaffirmé  son  choix  de  2016.  (Il  en  va  de  même pour  les  Ecossais  qui  ont  voté  leur  soutien au parti des indépendants de Madame Sturgeon).  Bref,  ces  législatives  ont  été  un  copier-coller du référendum trois ans plus tôt.

La  majorité  confiée  à  M.  Johnson  par  les Britanniques —la  plus  importante  depuis l’ère  Thatcher —montre  que  ce  peuple  a envie   de   passer   à   autre   chose.   Certes M.Johnson  aura  du  pain  sur  la  planche. Des  négociations  l’attendent  encore  avec Bruxelles,  Edimbourg,  Dublin,  Washington et bien d’autres.

Un pragmatisme légendaire…

Cependant,  cet  ancien  étudiant  des  philosophes  grecs,  avec  un  ADN  pan-européen coulant  dans  ses  veines,  devrait  pouvoir négocier   de   multiples   arrangements   aux dépens du conformisme d’un unique fonctionnement   imposé   par   Bruxelles.   Cette évolution  idéologique  pourrait  marquer  un tournant  dans  la  pensée  politique  du  continent, comme l’avait fait en son temps l’avènement  du  monothéisme  religieux  au  sein de l’empire romain, 2000 ans plus tôt.

Avec  BoJo  clairement  établi  à  Londres,  le peuple  britannique  peut  espérer  un  nouveau départ en s’appuyant sur son pragmatisme légendaire, une qualité indispensable dans le monde actuel en pleine évolution.

… pour renaître de ses cendres

M. Johnson souhaitera  sûrement  réussir  sa sortie de l’Union Européenne. A travers un dynamisme d’activité et une politique économique  moins  austère,  il  cherchera  à  démontrer la capacité du pays de renaître des cendres de son départ.

S’il réussit son coup, d’autres membres de l’Union pourraient s’en inspirer pour, à leur tour,  chercher  une  porte  de  sortie.  Ce  vote risque d’être un bouleversement pour l’Europe  dans  les  années  à  venir,  un  vrai  cadeau  pour  certains,  mais  empoisonné  pour d’autres.

Entretemps, souhaitons un joyeux Noël à M. Johnson.

 

Colonne par Steven Groslin, Executive Board Member et Portfolio Manager chez ASG Capital.

Author: Fabien Tabouret
This website uses cookies and asks your personal data to enhance your browsing experience.