Miami Office
150 SE 2nd Avenue, Suite 704
Miami, FL 33131
United States

Les taux se resserrent ! Article Boursorama du 11 Avril 2019

  • Posté par : Fabien

Retrouvez l’article sur le site de Boursorama.

Ces derniers jours, le rendement sur la dette à échéance dix ans de l’État allemand est passé sous la barre de 0 % en territoire négatif.

Désormais, la différence de taux entre les maturités courtes (2 ans) et longues (10 ans) sur ce type d’obligations se situe autour de 0,50 %, soit moitié moins qu’un an auparavant. On constate ce même phénomène outre -Atlantique entre le court et le long terme sur les dettes de l’État américain, de mars 2018 à mars 2019.

Cette situation s’explique par des politiques monétaires qui restent accommodantes dans certaines régions, notamment en Europe et en Asie. De plus, l’anticipation d’un ralentissement économique général à l’échelle mondiale encourage de nombreux intervenants financiers à investir sur la dette d’état long terme. La perspective d’une reprise d’activité, qui justifiait la normalisation monétaire de la planète finance prônée par la banque centrale américaine en 2018, semble s’éloigner en 2019.

A 0 %, les dettes des états européens viennent se rajouter au stock d’emprunts d’États japonais qui sont déjà à des niveaux de taux similaire. Au regard du rendement inexistant dans ces régions, de la masse importante d’épargne au niveau mondial et du différentiel de taux actuellement proposé par les dettes libellées en US Dollar, se profile le risque d’une migration des capitaux vers les États -Unis, en quête d’un retour sur investissement meilleur que 0 %. Sous l’effet d’une demande croissante d’actifs obligataires dans la devise américaine, ces flux financiers pèseraient alors sur le loyer de l’argent outre – Atlantique, tirant celui-ci vers le bas. Ainsi, au rapprochement entre les taux courts et longs s’ajouterait une convergence des taux entre différentes grandes zones géographiques du monde.

Enfin, suite au mouvement de flux financiers vers les États-Unis, il existe une probabilité importante d’une autre convergence : celle du resserrement des taux entre les rendements d’obligations en US Dollar d’entreprises privées et ceux de l’état américain. Si cette éventualité se réalise, cette tendance viendrait renforcer notre analyse sur le potentiel positif de performance des actifs obligataires de dettes subordonnées de grandes multinationales dans la monnaie de l’Oncle Sam.

Column by Steven Groslin, Executive Board Member and Portfolio Manager at ASG Capital

Auteur : Fabien