Miami Office
150 SE 2nd Avenue, Suite 704
Miami, FL 33131
United States

Confortablement Endormi (Effets secondaires de la Politique Monétaire Américaine)

  • Posté par : ASG Capital

Vous pouvez retrouver cet article sur le site de Boursorama

 

Lors de sa conférence de presse de Juillet 2020, Mr Powell, le patron de la Fédéral Réserve (la Fed.), évoque son inquiétude quant à un scénario de ‘désinflation’ qui pourrait se profiler à l’avenir. Sa préoccupation fut en décalage avec ses propos d’autosatisfaction au regard des niveaux boursiers actuels, qu’il avait présenté quelques instants plus tôt.

Retour en arrière sur la Phase 1 de sa politique monétaire menée depuis Février 2020. La première grande étape de cette Phase fut la baisse des taux d’intérêt du pays à zéro. La deuxième étape a consisté à intervenir sans limite pour financer indirectement, par le biais de banques commerciales, ou acheter directement des actifs obligataires en US Dollar de toutes natures. L’objectif était d’assurer une liquidité abondante au sein de ses marchés de capitaux, tout cela à des niveaux de financement raisonnables. La troisième étape fut la mise en place de ‘swaps’ ouvrant à une multitude de Banques Centrales étrangères une ligne de crédit en devise américaine.

Cette politique a permis un retour spectaculaire à meilleure fortune des marchés boursiers. Par extension, elle a évité le pire pour la planète finance tout entière, alors que le virus faisait toujours rage.

Concernant d’autres interventions possible et à venir, il convient d’ouvrir une parenthèse pour définir le mot ‘désinflation’. Une désinflation est un scénario de réduction de la progression de l’inflation (inflation: hausse généralisée des prix de produits de consommation). Elle se distingue du mot déflation, qui, à l’inverse, est un scenario de baisse des prix. Désinflation ou déflation, tous deux nous éloignent de l’objectif déclaré de la Fed., à savoir une inflation autour de +2% par an.

Aux yeux de Mr Powell, les étapes de la Phase 1 semblent avoir données leurs fruits, notamment au sein des marchés boursiers américains. Cependant,  l’effet richesse qui en découle profite à une faible partie de la population. Par conséquent,  une désinflation qui toucherait plus largement l’économie réelle ne serait pas à exclure. Récemment, Mr Powell a déclaré vouloir maintenir sa politique actuelle le temps nécessaire (voir même au delà) afin d’écarter le potentiel de cette éventualité. Alors, que pourrait faire cette institution de plus face à un scénario de désinflation ?

Cette Banque Centrale pourrait s’orienter vers une Phase 2 monétaire. Celle-ci consisterait à amener ses taux d’intérêts en zone négatif, comme a fait son homologue européen la BCE (Banque Centrale Européenne).  De plus, la Fed. pourrait étendre, plus amplement encore, son programme d’achats d’actifs. Enfin, cette institution pourrait ‘monétiser’ la totalité des déficits nationaux, ce qui permettrait à son gouvernement de financer un modèle économique nouveau sans encombre: la Théorie Monétaire Moderne ou ‘Modern Monetary Theory’ (c’est un modèle qui cherche à mettre la population d’un pays sous une perfusion financière permanente distribuée par l’Etat). Bref, la Fed. pourrait effectivement faire plus qu’elle n’a fait jusqu’à présent.

Cependant, une des conséquences possibles de ces deux Phases serait de maintenir des marchés boursiers en lévitation perpétuelle. Dans un tel scénario, on pourrait craindre des effets secondaires auprès d’intervenants financiers privés. Certains pourraient faire fi des principes de précaution dans la gestion de leurs risques boursiers. En quelque sorte, ils seraient ‘confortablement endormis’ par cette politique monétaire, piqués au doigt par un apport de liquidité sans fin…

 

Colonne par Steven Groslin, Executive Board Member et Portfolio Manager chez ASG Capital.

 

ASG Capital est une Société de Gestion régulée. L’information présentée est à des fins éducatives seulement et n’a pas intention d’offrir ou solliciter la vente ou l’achat de valeurs mobilières, d’investissements ou de stratégies de placement spécifiques. Les investissements comportent des risques et, sauf indication contraire, ne sont pas garantis. Assurez-vous d’abord de consulter un conseiller financier et/ou un fiscaliste qualifié avant de mettre en oeuvre toute stratégie dont il est question dans le présent document.

Auteur : ASG Capital